jean-françois boclé
Consommons Racial
06   05   04   03   02   01

Consommons Racial

Jean-François Boclé, Consommons racial !, 2005-, installation, everyday consumer goods currently sold in supermarkets, woodden shelf, variable dimensions (here: 700 x 24,5 x 60 cm), XXXI Bienal de Pontevedra, Utropicos, Museo de Pontevedra, Galicia, Spain, 2010. © Jean-François Boclé /Adagp.

Jean-François Boclé, Consommons racial !,
2005-, installation, produits de consommation courante en vente de nos jours dans les supermarchés, étagère en bois, dimensions variables (ici : 700 x 24,5 x 60 cm), XXXI Bienal de Pontevedra, Utropicos, Museo de Pontevedra, Galicie, Espagne, 2010. © Jean-François Boclé /Adagp.




SEE ALSO
Consommons Racial, 8th Mercosur Biennial, Porto Alegre, Brazil, 2012;
Consommons Racial, Festival of Contemporary Sculpture Escaut. Rives, dérives, northern France and Belgium, 2012;
Consommons Racial, XXXI Bienal de Pontevedra, Spain, 2010
Consommons Racial, Gallery Nomad Brussels, 2009;
Consommons Racial, Fondation Clément, Martinique, 2008;
Consommons Racial, BildMuseet, Umeå, Sweden, 2008.


 

Ce rayonnage rassemble des produits de consommation courante vendus aujourd’hui dans les supermarchés. 

Passons à table : sur la partie droite de l’étagère, en habits de domestiques, les Noirs préparent le petit-déjeuner (“Aunt Jemima” MADE IN FRANCE, acheté en 2005 à Paris), pimentent le repas de midi (“La Constancia Salsa Negra” MADE IN COLOMBIA, acheté en 2005 à Bogotá) ou nettoient les sols (“La Blanquita” MADE IN COLOMBIA, acheté en 2005 à Bogotá). Tout ce petit monde s’affaire.

Alors que les uns boivent du lait au matin, à gauche de l’étagère, se regardent, s’aiment, s’épanchent, les autres le font chauffer ce lait matinal et le servent à table, un fichu blanc sur la tête. “El Negrito” MADE IN DOMINICAN REPUBLIC, acheté en 2006 à Santo Domingo, va s’appliquer à ce qu’il y ait toujours du café chaud sur la table. 

La journée s’écoule. A celles et ceux qui sont du coté de l’étagère où les bébés sont déjà en habit de Traders, des bébés-Wall Steet (papier toilette “Velvet Pure White” MADE IN THE UK, acheté en 2008 à Londres), “La Négrita” MADE IN FRANCE (acheté en 2010 en duty free à Brussels Airport) servira un petit rhum vieux de piètre qualité. Pendant la digestion des un-e-s, les autres nettoieront les casseroles (éponges métalliques “Negro” MADE IN LEBANON (acheté en 2010 à Beyrouth), et sortiront les poubelles : sur l’emballage des sacs-poubelle “La Negrita - Bolsas para basura” MADE IN COLOMBIA (acheté en 2005 à Cali), figure une femme noire. Ici, la femme noire est devenue au sens propre une poubelle de couleur noire dont la partie supérieure est ficelée (cela évoque des cheveux), des yeux écarquillés, un nez, une bouche largement souriante, forcément rouge, deux pieds et deux mains gantées de blanc tenant balai et ramasse-poussière. 

Même bouche sur la boîte voisine : le chocolat en poudre “Banania” MADE IN FRANCE vendu dans tout supermarché et épicerie de France et acheté en 2003 ou 2010. D'autres sourires ouverts sur bouches rouges emballent les bonbons à la réglisse (noire...) “Lakritsi pastilleja” MADE IN SCANDINAVIA (achetés en Suède en 2008). Et en guise de
MADE IN SPAIN: les “Conguitos” (acheté en juin 2010 à Pontevedra).




haut de page top of page