jean-françois boclé
Not Enough Memory

Not Enough Memory

L’installation prend place dans une aile du Palazzo Lenzi vidée de son contenu durant l’été 2005 car destinée à la vente. Y étaient stockées, sur des centaines de mètres linéaires, les réserves de la bibliothèque, des dizaines de milliers d’ouvrages datant de ces siècles derniers. Sur les murs, les rayonnages ont imprimé leur présence : trame de poussière, savoir en négatif.
Le projecteur de diapositives qui tourne en boucle, emplissant la salle du son de son mécanisme, projette sur le mur par intermittence « Not Enough Memory », message d’alerte annonçant l’imminence d’une déficience de la mémoire numérique, intime ordre d’une mémoire centrale : Dysfonction/Pas assez de mémoire/Octroyer plus de mémoire. Le spectateur pour rentrer dans la salle doit traverser le champ de projection, sa silhouette en est projetée sur le mur. Sur les quatre-vingts compartiments que compte le carrousel du projecteur, seuls dix contiennent une diapositive projetant le message d’alerte. Ce message scandé, comme son absence induisent dans l’espace une présence inquiétante, font place à l’extinction. JFB 2005

haut de page top of page